Préparer sa retraite d’indépendant avec le 3e pilier

Les travailleurs indépendants n’ont pas les mêmes avantages que les travailleurs salariés. En Suisse lorsque l’on est indépendant, nous bénéficions de quelques prestations faisant parties du 1er pilier. Ce pilier comprends la rente invalidité, la rente vieillesse et la rente survivants. Ces revenus sont malheureusement insuffisants pour pouvoir vivre confortablement lors de sa retraite. C’est pourquoi les indépendants Suisse cherchent une retraite complémentaire pour assurer leurs jours une fois leur carrière terminée.

Anticiper sa prévoyance en tant qu’entrepreneur en Suisse

Vous avez fait le choix de devenir indépendant professionnellement afin d’avoir plus de liberté dans votre vie. Cela a des avantages mais également des contraintes car vous devez vous assurer vous-mêmes des risques de la vie. Il vous faut aussi préparer votre retraite. Un indépendant en Suisse a l’obligation de cotiser pour la rente AVS (l’Assurance Vieillesse et Survivant) et l’AI (l’Assurance Invalidité). Grâce à l’AVS, son conjoint et ses enfants toucheront une allocation à son décès et la rente vieillesse est pour sa retraite.

Lire également : Comment scanner plusieurs pages en un seul fichier ?

Pour avoir un complément de retraite, il existe plusieurs solutions. Vous pouvez cotiser au 1er pilier (obligatoire rappelons-le) mais aussi au 2ème pilier à titre facultatif, au 2ème et au 3ème pilier, ou au 3ème pilier seulement.

L’objectif de ces cotisations supplémentaires est de préparer sa retraite en constituant une épargne qui s’ajoutera à votre rente AVS. Il s’agit aussi de s’assurer contre différents risques de la vie, tel qu’un décès ou une invalidité. Pour cela, il convient de cotiser à un 2ème et un 3ème pilier. Enfin, en cotisant pour un 2ème pilier et un 3ème pilier lié 3a, vous faites des économies d’impôts puisque des déductions sont effectuées selon vos revenus. Les indépendants qui se lancent commencent généralement avec un 1er pilier mais en se développant, ils font un changement d’épargne en cotisant pour un 2ème ou 3ème pilier.

Lire également : Le guide essentiel des systèmes temporaires de détection d'incendie

Le 3ème pilier pour un indépendant : les avantages

Le statut de travailleur indépendant vous donne le droit d’accéder au 3ème pilier. Plusieurs formules sont proposées, chacune présentant des avantages qui correspondent ou non à votre situation.

Le 3ème pilier lié 3a

Ce pilier a l’avantage pour un indépendant de faire des économies d’impôts. Des avantages fiscaux sont rattachés à cette épargne prévoyance. Par exemple :
En tant qu’indépendant, vous pouvez bénéficier d’une déduction (jusqu’à 20%) de revenu annuel, avec un seuil de 34 416 CHF par an. Si vous êtes rattaché à une caisse de pension (2ème pilier), alors vous pouvez bénéficier des mêmes avantages fiscaux qu’un salarié (jusqu’à 6 883 CHF par an). Pour une entreprise ayant un chiffre d’affaire élevé, il est conseillé de cotiser sur le 2ème pilier afin de faire des économies d’impôts.

Le 3ème pilier libre 3b

Il est possible aussi d’ouvrir un 3ème pilier libre 3b, ce que proposent souvent des assurances. Avec cette solutions, vous profitez d’une plus grande souplesse mais avez moins d’avantages fiscaux. N’hésitez pas à comparer les offres en fonctions de vos caractéristiques. Un simulateur ainsi que d’autres informations sont disponibles sur le site https://www.troisiemepiliersuisse.info/.

Le 3ème pilier assurance

Si vous souhaitez une solution sécurisante, c’est le 3ème pilier assurance qu’il vous faut. Contrairement aux banques, une compagnie d’assurance vous permet d’avoir des prestations intéressantes telles qu’une option d’exonération et une assurance décès.

Services