4 bonnes raisons de maîtriser l’espagnol quand on est entrepreneur
L’espagnol fait partie des langues les plus répandues au monde. C’est une langue qui offre plusieurs avantages. Dans le domaine de l’entrepreneuriat, l’espagnol se révèle incontournable. Quelles sont les grandes raisons qui font qu’il est l’une des langues idéales pour un entrepreneur ?

Une langue très répandue

Pour un entrepreneur, il est important de maîtriser les langues les plus populaires. Cela permet d’entreprendre partout où les conditions le permettent.Aujourd’hui, on estime à 400 millions le nombre d’hispanophones dans le monde. C’est l’équivalent de ⅙ de la population mondiale. L’espagnol est la deuxième langue la plus parlée en tant que langue maternelle.Plus de 20 pays ont l’espagnol comme langue officielle. Aussi, faut-il retenir qu’aux États-Unis, elle est la deuxième la plus parlée. C’est la première langue pour 15 % de ressortissants étrangers de l’Union européenne.La langue de Cervantès se présente comme une langue d’avenir. Pendant ces dernières décennies, le nombre de locuteurs a considérablement augmenté. Une raison de plus de s’y intéresser, ou à défaut de travailler souvent avec un professionnel pour traduire l’espagnol.

Une langue propice à l’emploi

Les hispanophones constituent un intéressant réservoir de main-d’œuvre. La maîtrise de l’espagnol permet aux entrepreneurs de communiquer avec un grand nombre de travailleurs.

A voir aussi : L'organisation d'un séminaire en Bretagne ne sera plus laborieuse !

La population latino-américaine atteindra 130 millions en 2060. Cette estimation conforte encore la place de l’espagnol aux États-Unis.

Le marché d’emploi actuel exige la maîtrise d’une langue secondaire. L’espagnol se place donc en position idéale tant pour les employés que pour les employeurs.Les pays hispanophones sont d’importantes destinations commerciales. La plupart des entreprises sont à la recherche d’employés capables d’aider à explorer cet univers.La démographie hispanophone garantie de grandes perspectives de commerce international. À titre d’exemple, la population latino-américaine dispose d’un pouvoir d’achat de 1500 milliards de dollars. C’est un précieux atout pour les entreprises commerciales.

Lire également : Être accompagné pour l'accueil téléphonique

Choisir l’Espagne pour ses investissements


L’Espagne est dotée d’un système fiscal performant. Les entreprises devraient en profiter. Il faut donc maîtriser l’espagnol et s’implanter dans le pays.

Les charges sociales en Espagne sont moins contraignantes. Il en va de même pour les impôts. C’est nettement plus avantageux que ce qui est observé dans le reste de l’Europe notamment en France.

Lorsque la France impose jusqu’à 65 % de charges sociales aux employeurs, l’Espagne n’en impose que 36 %. L’Espagne a fixé son SMIC à 750 €. Le pays permet aux entrepreneurs un entier contrôle sur leur gestion sociale.

En Espagne, l’impôt varie de 20 à 32,5 % contrairement au taux fixe de la France qui s’élève à 33,3 %. Ce taux, nettement inférieur, a des avantages énormes pour les entrepreneurs.

Le gouvernement espagnol s’est engagé dans une relance entrepreneuriale depuis 2013. Il crée des conditions favorables pour réaliser ce vœu.

Une langue facile à apprendre

Contrairement à beaucoup de langues, l’espagnol est très facile à apprendre. La langue ne nécessite pas un nouvel alphabet ou un nouvel accent.

L’apprentissage de l’espagnol est encore plus facile pour les francophones. Plusieurs mots français sont dérivés du latin tout comme les mots espagnols. La prononciation est donc sans trop d’efforts.

Business
Show Buttons
Hide Buttons