Décrypter le métier DevOps : un métier à double compétence pour plus d’agilité

En novembre 2023, le nombre d’offres d’emploi liées au DevOps atteignait plus de 12 000 annonces sur LinkedIn et près de 1300 sur Welcome To The Jungle, témoignant de l’engouement des entreprises pour ce profil professionnel. Les postes juniors sont également nombreux, avec une rémunération moyenne de 46 258€ pour les ingénieurs DevOps juniors, selon les données de Glassdoor de novembre 2023. Par ailleurs, il est intéressant de noter que 94% des entreprises rencontrent des défis substantiels lorsqu’il s’agit de dénicher des candidats possédant des compétences en DevOps. Ce domaine s’avère être bien plus prépondérant qu’on ne l’imagine déjà, occupant une place de plus en plus centrale dans le paysage professionnel. H2: Toutes les clés pour comprendre le métier de DevOps

Le domaine de la technologie évolue rapidement, et le métier de DevOps est devenu un pilier essentiel pour assurer l’agilité et l’efficacité des opérations informatiques. Mais qu’est-ce qu’un ingénieur DevOps, quelles sont ses missions, quelles compétences et soft skills sont nécessaires, et comment se positionne le salaire dans ce secteur en pleine expansion ?

A lire en complément : Pourquoi veiller à son e-réputation ?

Qu’est-ce qu’un ingénieur DevOps ?

Mais qui est réellement l’ingénieur DevOps ? L’appellation « DevOps » est la fusion ingénieuse des termes « développement » et « opérations ». Ce métier informatique émergent illustre parfaitement l’évolution dynamique du secteur. En réponse aux impératifs des entreprises liés à la transformation numérique incontournable, de nouveaux besoins ont surgi, engendrant la nécessité de profils polyvalents capables de maîtriser une gamme étendue de compétences.

Le DevOps incarne ainsi l’union harmonieuse des talents du développeur web et de l’administrateur système.

A lire également : Comment organiser ses archives d'entreprises ?

Tel un « couteau suisse » de l’informatique, ce professionnel doté de compétences diversifiées révolutionne la conception des logiciels et des applications informatiques. Autrefois, les ingénieurs en développement et en administration système œuvraient en silos distincts. Aujourd’hui, le DevOps occupe une position stratégique, favorisant la rapidité et l’agilité en établissant des passerelles fluides entre le développement et l’exploitation.

Quelles sont les compétences nécessaires pour devenir DevOps ?

En termes de compétences, l’ingénieur DevOps doit maîtriser tant les aspects techniques (hard skills) que comportementaux (soft skills). Parmi ses compétences techniques, on note une expertise dans des langages de programmation comme Python, une connaissance approfondie des systèmes d’exploitation (Linux, Windows), la familiarité avec des outils d’automatisation et d’intégration (Ansible, Puppet, Jenkins), ainsi que l’expérience des conteneurs (Docker, Kubernetes) et des infrastructures cloud.

Sur le plan des soft skills, l’ingénieur DevOps, au-delà de son profil technique, doit briller par sa capacité à travailler en équipe, à communiquer clairement avec les parties prenantes, à faire preuve de flexibilité et d’adaptation, et à prendre des décisions éclairées.

Et le salaire dans tout ça ?

Les opportunités professionnelles qui s’offrent à un ingénieur DevOps sont aussi variées que stimulantes, s’étendant des grandes entreprises aux start-ups. Pour ceux qui tissent habilement leur network professionnel, l’option de travailler en tant qu’indépendant (freelance) devient une possibilité attrayante.

En matière de rémunération, le salaire médian pour les emplois DevOps en France se situe autour de 45 000€ par an. Les postes de niveau junior peuvent anticiper un salaire à environ € 40 000 par an, tandis que les vétérans du domaine peuvent prétendre jusqu’à € 59 047 par an.

Les perspectives d’évolution de carrière pour un ingénieur DevOps sont tout aussi captivantes. En plus de gravir les échelons vers des postes d’encadrement et de direction IT, des portes s’ouvrent vers d’autres postes techniques telles que Cloud Engineers, DevSecOps, voire même des rôles à responsabilités élevées tels que CTO, chef de projet DevOps, ou consultant DevOps. Il convient également de noter avec satisfaction que le métier de DevOps trône désormais parmi les dix professions les mieux rémunérées en France, selon les données compilées par Indeed.

La formation Cloud & DevOps Engineer de La Capsule

Pour répondre à la pénurie de compétences, La Capsule a lancé en 2022 sa formation devops. Destinée à une diversité d’apprenants, qu’il s’agisse d’étudiants, de personnes en reconversion professionnelle ou de professionnels de l’informatique en quête de compétences innovantes, cette formation s’érige en véritable catalyseur vers les métiers et compétences du Cloud et du DevOps.

Avec un taux de satisfaction impressionnant de 4,98 sur 5 selon CourseReport, La Capsule a récemment été sacrée comme le meilleur coding bootcamp dans plusieurs classements, soulignant particulièrement son exceptionnel taux d’employabilité, atteignant 94% pour ses anciens élèves.

Le succès fulgurant de La Capsule trouve ses fondements dans une approche pédagogique novatrice : le Projet-Based Learning.

Mais en quoi consiste réellement le Project-Based Learning ? Le concept est à la fois simple et redoutablement efficace : les connaissances acquises par les étudiants en début de journée peuvent être immédiatement mises en pratique dans le cadre du projet hebdomadaire. Cette méthode s’avère particulièrement fructueuse, avec la réalisation de pas moins de 10 projets au cours des 10 semaines de formation. Elle offre aux étudiants l’opportunité unique d’appliquer instantanément leurs compétences nouvellement acquises. Une approche pédagogique innovante et particulièrement pertinente, surtout dans le contexte du développement d’une expertise aussi pointue que celle du DevOps.

Il est évident que La Capsule crée un environnement propice à l’acquisition des soft skills et des compétences nécessaires pour se forger une carrière dans le domaine du DevOps. Cela inclut une maîtrise des outils d’automatisation et du déploiement continu. En plus du programme exhaustif et de l’encadrement pédagogique quotidien, le centre de formation propose également une préparation rigoureuse en vue de l’obtention du titre RNCP Administrateur Système DevOps, avec un taux de réussite impressionnant de 86% parmi les élèves, et aux certifications AWS très réputées dans le milieu.

L’obtention de ces différentes certifications ouvre les portes vers diverses opportunités professionnelles, allant du métier de DevOps à d’autres débouchés tels que DevSecOps, Site Reliability Engineer, ou encore Cloud Engineer. Que ce soit en choisissant le freelance ou en décrochant un CDI, La Capsule peut se vanter d’un taux global de 94% de diplômés retrouvant une activité dans les 6 mois suivant leur formation. Un véritable gage de succès et d’efficacité pour les étudiants qui choisissent La Capsule comme tremplin vers une carrière florissante.

Business