Comment obtenir un document unique d’évaluation des risques ?

Encore appelé DUER, le document unique d’évaluation des risques est un document de travail rédigé par l’employeur qui recense tous les potentiels risques d’accident auxquels peuvent être confrontés les employés dans le cadre de leur travail. Ce document qui doit être mis à jour chaque année, est un véritable recueil de risques éventuels qu’encourt le personnel employé, peu importe le niveau de responsabilité ou hiérarchique. Le DUER est une obligation légale qui pèse sur l’employeur qui peut être sanctionné en cas de manquement à ce devoir. Il recense plusieurs types de risques en fonction des unités de travail, les classes et propose des actions préventives. Il ne s’agit pas d’un document confidentiel, au contraire il est rédigé à destination du plus grand nombre afin de limiter les risques d’accidents professionnels. A cet effet, comment est rédigé le DUER et quels sont les différents types de risques recensés à l’intérieur ?

La rédaction du document unique d’évaluation des risques

Bien qu’il n’existe pas de modèle unique, il y a tout de même des points essentiels et indispensables qui doivent être mentionnés dans ce document. La première étape pour la rédaction d’un DUER est la préparation de la méthode d’évaluation des risques, ensuite l’identification et le recensement des risques et enfin la mise en place d’actions préventives. La prévention en entreprise passe par l’application des principes généraux de prévention et peut être individuelle ou collective. Rendez-vous sur ce site pour en savoir davantage.

A lire également : Le paiement en ligne de l'outil Freebe

Les types de risques recensés dans le document unique d’évaluation des risques

Ici non plus il n’existe pas des risques particuliers, car l’idée étant de recenser tous les risques de potentiels accidents en entreprise. Pour cela, nous avons entre autres les risques de chutes ou de blessures dans les chantiers, les risques psychosociaux liés aux conditions de travail, etc. Cela dit pour bien gérer votre business et éviter tout accident, il est impératif d’avoir un DUER.

Les étapes à suivre pour réaliser une évaluation des risques efficace

Pour réaliser une évaluation des risques efficace et se prémunir contre tout accident, il y a quelques étapes clés à suivre. Tout d’abord, il faut commencer par identifier les dangers présents sur le lieu de travail ainsi que toutes les personnes susceptibles d’être exposées à ces dangers.

Lire également : Les atouts des tampons encreurs pour les entreprises

Il faut penser à bien identifier les risques et leur fréquence probable. Cette évaluation doit être réalisée en collaboration avec tous les travailleurs concernés afin de s’assurer qu’elle est la plus précise possible.

Une fois l’évaluation terminée, il est temps de mettre en place des mesures préventives pour réduire ou supprimer complètement ces risques. Ces mesures peuvent inclure des formations supplémentaires pour les employés, l’utilisation d’un équipement de protection individuelle (EPI), ou encore l’aménagement du lieu de travail pour réduire les zones à haut risque.

Il est primordial de bien mettre en place un suivi régulier des mesures préventives mises en place afin de vérifier leur efficacité et s’assurer qu’il n’y a pas eu d’autres accidents en lien avec ces risques identifiés.

Le document unique d’évaluation des risques permet donc aux entreprises non seulement de respecter leurs obligations légales, mais aussi de protéger leurs employés et de travailler dans un environnement sécurisé. Il ne faut donc pas hésiter à faire appel à un professionnel spécialisé si besoin.

Comment mettre à jour son document unique d’évaluation des risques régulièrement

Une fois que le document unique d’évaluation des risques est mis en place, il n’est pas figé dans le temps. Effectivement, les conditions de travail peuvent évoluer avec l’arrivée de nouveaux équipements ou la mise en place de nouvelles activités.

Pour réaliser cette mise à jour, il faut prendre en compte la dernière évaluation ainsi que les actions préventives mises en œuvre. Il sera alors possible d’évaluer si ces dernières ont permis une diminution du nombre et/ou de la gravité des accidents du travail.

Il ne faudra pas oublier non plus d’intégrer dans ce bilan toutes les nouvelles méthodes et technologies utilisées au cours des douze derniers mois, pouvant avoir un impact sur l’environnement professionnel, notamment pour leur utilisation ou leur mode opératoire.

Il conviendra aussi de reprendre tous les documents utiles liés aux formations suivies par chaque employé, aux visites médicales effectuées, ainsi que toutes les informations complémentaires qui auraient pu être recueillies entre-temps, comme par exemple la visite d’une entreprise similaire ayant déjà eu affaire à des situations accidentogènes similaires.

Un document unique bien tenu doit permettre une amélioration continue en matière de sécurité et une diminution du nombre d’accidents. Le but étant toujours d’assurer la protection maximale des travailleurs sur leur lieu de travail.

Business