Pourquoi l’auto-entrepreneur doit-il avoir un compte uniquement pour son entreprise ?

Il est notoire que les entités (associations, sociétés de capitaux, entreprises, organismes sans but lucratif, etc) doivent avoir un compte séparé pour tenir leur trésorerie et leur comptabilité. Les flux entrants et sortants doivent correspondre exclusivement aux recettes et aux dépenses découlant de l’activité qu’ils exercent. Les dépenses privées des associés ou des porteurs de parts ne peuvent jamais être imputées sur le compte de l’entité, bien que cela se produise plus souvent qu’il ne le devrait. La plupart des entités sont tenues de déclarer l’impôt sur les sociétés, qui impose la tenue d’une comptabilité officielle dans laquelle tous les éléments du compte bancaire doivent être clairement identifiés. C’est l’une des raisons qui empêchent de mélanger dans un même compte l’activité privée et l’entreprise. Mais, en tout état de cause, il est plus que logique que toute association ait un compte propre avec les recettes et les dépenses qui lui reviennent. Mais qu’en est-il pour le freelance ? Pourquoi devrait-il ouvrir un compte bancaire professionnel même si ce n’est pas une obligation ?

Pour mieux planifier la trésorerie de l’entreprise

Dans l’exercice de leur activité en tant que personne physique, de nombreux indépendants ne séparent pas ce qui correspond à leur entreprise des mouvements bancaires découlant de leur vie personnelle. Bien qu’il n’y ait aucun obstacle à ce que cela se produise, cela est totalement déconseillé.

A lire en complément : Création d’entreprises : quelles sont les démarches juridiques à mener ?

La banque elle-même encourage souvent l’ouverture de comptes d’entreprise à des conditions avantageuses en termes de commissions ou de cartes de crédit ou de débit. Mais, même si ce n’était pas le cas, séparer l’activité de votre entreprise vous permet de mieux planifier la trésorerie et de valoriser vos ressources.

De plus, l’ouverture d’un compte bancaire professionnel est simple et rapide. Par contre, pour ouvrir ce type de compte, la banque peut demander certains documents comme l’extrait kbis de l’auto-entrepreneur.

A voir aussi : Quels sont les objectifs du management visuel ?

Pour éviter le désordre

Bien que le travailleur indépendant ne dispose pas d’une masse salariale à proprement parler, il est plus prudent de lui allouer un montant mensuel sous forme de salaire. Vous pouvez ainsi tenir compte de vos besoins et de vos dépenses.

Vous pouvez également évaluer plus facilement la rentabilité de votre entreprise et contrôler les échéances des factures et les retours. Ce serait un complet désordre que d’introduire dans un même compte des frais de maison (crédits, courses, etc) et d’activité (factures de fournisseurs, fournitures professionnelles, etc).

Pour mieux anticiper

D’autre part, avoir un compte d’entreprise vous facilite le pouvoir déductible des frais et commissions, alors que si tout est mélangé, il est très difficile de justifier quels frais bancaires dérivent de l’activité professionnelle et lesquels du personnel.

Même si le freelance n’a pas de local d’affaires et a peu de mouvements de trésorerie, il est conseillé de faire cette séparation qui vous permettra, d’autre part, de vous contrôler et d’éviter de dépenser un solde de compte dont vous pourriez avoir besoin pour faire face à des paiements futurs pour l’entreprise.

En conclusion, l’ouverture d’un compte bancaire professionnel pour un auto-entrepreneur présente de nombreux avantages pour la gestion de la trésorerie de l’entreprise. C’est également une façon intéressante de séparer la vie professionnelle et la vie personnelle pour mieux anticiper notamment sur les besoins de son affaire.

Actualités