Comment recruter le bon candidat ?

Lors du processus d’embauche, les entreprises reçoivent généralement de nombreuses candidatures et choisir le bon candidat peut représenter un véritable défi. Trouver la personne idéale pour vite s’apparenter à chercher une aiguille dans une botte de foin.

De plus, un recrutement entraîne de réelles dépenses pour l’entreprise et comporte un certain risque financier. Il est donc essentiel de mettre en place une stratégie efficace visant à trouver le candidat qui s’adaptera le mieux au poste proposé.

A lire également : Combien coûte une assurance décennale pour un auto-entrepreneur ?

Alors, quels sont les facteurs à prendre en compte : le curriculum vitae, la présentation de la lettre de motivation ou la personnalité du candidat ? Découvrez tous nos conseils pour dénicher la perle rare.

Définir clairement le poste à pourvoir

Pour mettre en place un recrutement efficace, il est important de savoir faire le bilan et se poser les bonnes questions. Une description juste du poste à pourvoir est indispensable pour faire comprendre les enjeux et les responsabilités du rôle aux candidats.

A lire en complément : Les avantages des cartouches rechargeables

Les questions essentielles sont notamment les suivantes : Pourquoi recruter ? Quels sont les besoins de l’entreprise ? Quel est le budget alloué au recrutement ? Quelles sont les missions à accomplir ? Quelles sont les perspectives d’évolution ? La liste est longue

En prenant le temps de décrire le poste, vous vous assurez que l’entreprise, l’équipe et le candidat soient sur la même longueur d’onde.

Dresser le portrait du candidat idéal

Une fois que les besoins associés au poste ont été déterminés, n’hésitez pas à vous poser de nouvelles questions sur le profil recherché, à créer un portrait de la personne idéale qui viendrait rejoindre l’entreprise.

Quelles sont les compétences techniques recherchées ? Quelle est la formation requise ? Quel est le niveau d’expérience apprécié ? Quelles missions doit-il avoir menées ? Dans quel domaine doit-il avoir travaillé ? Quel est le niveau de langue nécessaire ?

De telles questions vous aideront à savoir sur quels profils vous arrêter et quelles candidatures mettre de côté.

Ne pas s’arrêter au curriculum vitae

Le CV est le document incontournable de tout processus de recrutement. Il permet de retracer le parcours du candidat, tant professionnel qu’académique, et d’obtenir un résumé de ses compétences principales.

Toutefois, le curriculum vitae a ses limites. En raison de son format, il ne laisse souvent pas de place au candidat pour refléter sa personnalité et mettre en avant ses motivations et sa volonté de rejoindre l’entreprise.

En effet, le candidat idéal n’est pas toujours celui qui a le plus d’expérience sur le papier. Il serait dommage de laisser passer un collaborateur potentiel.

Prêter attention aux soft skills

Les soft skills occupent désormais une place importante dans le recrutement. Elles sont progressivement devenues un critère d’évaluation tout aussi pertinent que les compétences plus techniques (« hard skills »).

Elles permettent de donner un aperçu de la personnalité du candidat et de ses qualités humaines. Elles témoignent de sa capacité à s’intégrer dans sa future équipe et son futur environnement de travail.

Contrairement au savoir-faire, les soft skills s’apprennent plus difficilement par une formation et sont donc généralement innées. Elles sont gages d’une intégration réussie du candidat.

Tester les compétences des candidats

Pour avoir une meilleure idée des aptitudes du candidat, il est conseillé de tester ses compétences dans un contexte concret avant même de l’embaucher.

En proposant des exercices ou des mises en situation, vous pourrez évaluer la performance d’un collaborateur potentiel. Cette étape permettra au candidat de prouver qu’il possède les compétences mises en avant dans son dossier de candidature.

Prendre en compte la capacité d’évolution

À notre époque, les changements se font rapidement et le monde du travail est en constante évolution. Les métiers se transforment ainsi que la manière dont les professionnels et les entreprises fonctionnent.

Il est essentiel de recruter un candidat qui possède une bonne capacité d’adaptation et saura faire évoluer ses compétences, voire en acquérir de nouvelles pour garantir la compétitivité de l’entreprise.

La capacité d’apprentissage, la curiosité et le potentiel de développement sont donc des facteurs à ne pas négliger lors du recrutement.

Suggérer une rencontre avec l’équipe

Avant l’embauche, le candidat ne rencontre souvent qu’un nombre limité de personnes (le responsable du recrutement et le chef d’équipe, par exemple). Cependant, après un premier tri, il peut être intéressant pour le candidat de faire la connaissance de l’équipe au complet.

Il pourra ainsi se familiariser avec l’environnement de travail, se confronter à la réalité du terrain et créer une base relationnelle avec ses futurs collaborateurs. Le recruteur pourra également projeter le candidat au sein de l’équipe et évaluer si celui-ci y trouvera sa place.

Business