Quels sont les métiers de l’artisanat ?

En France, on compte aujourd’hui près de deux cent cinquante métiers différents relevant du domaine de l’artisanat, avec un minimum de 860 000 artisans. On dénombre actuellement quatre secteurs importants dans l’artisanat : le bâtiment, l’alimentation, la production et les services. Ainsi, les métiers de l’artisanat se popularisent de plus en plus puisqu’ils se révèlent assez porteurs aujourd’hui. On parle dans cet article des métiers de l’artisanat les plus connus.

Le métier d’assistante d’entrepreneur du BTP

Lorsqu’on observe bien les entreprises classiques du BTP, ce sont des organismes qui ont entre quelques dizaines et une centaine de salariés avec en parallèle quelques chantiers à réaliser. Aussi, ces entreprises prennent généralement de gros chantiers en sous-traitance que leur confient de grandes sociétés. Ici, le patron, c’est l’entrepreneur du Bâtiment. Il est capable d’aller sur des chantiers, de participer à des réunions… Il est toujours en train de chercher à prendre toutes les informations utiles, afin de préparer une offre ou de discuter de l’acquisition d’un nouvel équipement. C’est aussi lui qui se charge d’embaucher.

A lire également : Quelle est la différence entre un employé et un ouvrier ?

À ses côtés, ce dernier a besoin d’une personne expérimentée qui pourra s’assurer au fur et à mesure, de transmettre les informations utiles au bon déroulement des activités. Cet assistant doit avoir un profil intellectuel permettant d’exécuter les tâches administratives, les tâches financières et comptables… Pour répondre à ce profil, il faut avoir un Bac pro en Secrétariat ou encore un BTS en assistance de gestion.

Le métier de Menuisier de fabrication Bâtiment Ameublement

Un menuisier de fabrication Bâtiment Ameublement est une personne chargée de débiter et de calibrer des pièces d’ameublement et de menuiserie. Un tel professionnel usine les assemblages de liaison et les forme sur des menuiseries d’ameublement. Il se charge également de monter et de finir les pièces de menuiserie et d’ameublement.

A voir aussi : Comment utiliser la data au sein de son entreprise ?

Pour ce qui est de la formation pour devenir menuisier, le Certificat d’Aptitude professionnelle est le diplôme idéal.

Le métier d’artisan coiffeur

Le métier d’artisan coiffeur est un métier de femme ou d’homme spécialiste de la coiffure. Ce professionnel doit être titulaire d’un BP en plus de son CAP. De même, l’expérience d’un tel professionnel et les journées techniques de perfectionnement dont il bénéficie auprès des fabricants et distributeurs de produits lui permettent d’avoir toutes les compétences nécessaires. L’artisan coiffeur est donc un professionnel qualifié qui prend plaisir à répondre aux attentes d’une clientèle exigeante en matière de couleurs, de tendances ou encore de styles.
Ce dernier peut même recevoir des distinctions à l’issue de sa participation à des manifestations professionnelles ou à des salons organisés à divers échelons.

Le métier de fleuriste

Le fleuriste est un professionnel non seulement doté de compétences techniques et créatives, mais aussi de compétences commerciales. Au quotidien, ce professionnel réceptionne et stocke les végétaux. Il participe à la mise en valeur de ces végétaux en les mettant en vitrine. Par ailleurs, il accueille les clients, recense leurs besoins et leur compose de beaux bouquets. Il gère également l’aspect administratif de sa boutique.

Le métier de menuisier

Le métier de menuisier s’articule autour du bâtiment, du gros oeuvre, et de la construction. En effet, celui-ci se charge à la fois de la création d’un plan, mais aussi de l’exécution par la suite, que ce soit à travers des travaux de terrasses d’extérieur chez des particuliers, d’ossatures de maisons, ou même encore de charpentes. Concrètement, un entrepreneur comme les menuisiers par exemple est un métier qui vous permet d’intervenir dans des situations qui sont à chaque fois différentes. Néanmoins, il faut veiller à ne pas confondre son activité avec celle d’un autre professionnel, comme le charpentier. Il est vrai qu’avec des missions multiples, qui peuvent même comprendre la pose de fenêtres, les menuisiers arrivent à gérer toutes sortes de problématiques.

Cette profession peut se pratiquer à la fois en tant qu’indépendant, ou bien en tant que menuisier ouvrier dans une entreprise. Si l’indépendance peut avoir parfois ses avantages, certains préfèrent se tourner vers des organisations solides. En effet, les menuisiers ouvriers peuvent alors compter sur l’appui de leurs collègues, mais aussi sur du matériel de qualité. Enfin, l’avantage de travailler en tant qu’ouvrier, en comparaison avec un indépendant, est que celui-ci ne doit pas gérer toute la partie administrative.

Actualités